Accueil > Actualités des ONG au Mali > L’association SEWA et l’ONG GRAT lance un plaidoyer pour l’accès des femmes à (...)

L’association SEWA et l’ONG GRAT lance un plaidoyer pour l’accès des femmes à la terre agricole dans le village de Diondiori - Mopti

mardi 9 juin 2020, par crmopti

En vue d’un accès des femmes à la terre agricole, l’ONG GRAT (Groupe de Recherche d’Application Technique) a procédé au lancement de son projet Plaidoyer pour l’accès des femmes à la terre agricole le lundi 04 Mai 2020 au quartier Village Can à Sevaré. Cette cérémonie qui avait pour objectif de présenter le projet aux participants s’est déroulée devant une vingtaine de personne représentant les autorités communales la sous-préfecture, les membres de l’association féminine (SEWA), le Conseil Communal de la Jeunesse et les membres de la CAFO ainsi que les animateurs de Radio.

Après avoir camper le contexte du projet, la cérémonie a débuté avec le mot de bienvenue du représentant du Maire de Socoura qui a tenue à saluer l’initiative et l’appui du Programme HIBISCUS. Dans son allocution, le Sous-Préfet, s’est réjoui de l’initiative de l’ONG GRAT, selon lui le développement ne peut marcher sans la terre et l’implication des femmes est indispensable au développement de la communauté. Ensuite le Représentant Régional du GRAT a félicité les membres de l’association SEWA pour l’obtention du Projet avant de les inciter à s’impliquer davantage pour le bon déroulement du projet. En fin la Présidente l’association SEWA a fait la genèse de l’association qui a été créée par les femmes du quartier Village Can pour la cohésion sociale entre famille voisine. Pour terminer la présidente a remercié les partenaires particulièrement l’Union Européenne à travers le Programme HIBISCUS qui a soutenu leur association, et l’ONG/GRAT pour la mise en œuvre du Projet.

A la suite de la série d’intervention, le Modérateur a fait la présentation du projet dénommé « Plaidoyer pour l’accès des femmes à la terre agricole » qui sera coordonné par l’unité de gestion HIBISCUS et implémenté en partenariat avec l’association des femmes SEWA SEVARE -Village Can et le Groupe de Recherche et d’Applications Techniques GRAT. Le projet sera réalisé dans le village de Diondiori dans la commune rurale de Socoura, cercle de Mopti sur une période de trois mois (1er Mars au 31 Mai) avec un montant global de cinq millions (5 000 000) de francs CFA.

Le projet vise à faire un plaidoyer auprès des acteurs politiques, coutumiers, administratifs et leaders d’opinion afin d’influencer leur position articulée autour de l’accès des femmes du village de Diondiori aux terres agricoles au niveau local et communautaire en s’appuyant sur des instruments juridiques et autres engagements pris par les autorités en matière de l’accès des femmes aux terres agricoles. Spécifiquement, il s’agira de (i) partager les textes juridiques et autres engagements juridiques pris par le Mali en matière d’accès aux terres agricoles ; (ii) d’analyser le niveau d’application des textes juridiques et autres engagements pris par les autorités en faveurs de l’accès des femmes aux terres agricoles ; (iii) d’aider les femmes à construire des alliances stratégiques au niveau local et communautaire en fonction des niches de plaidoyer identifié.

La présentation du Projet fut suivie des questions réponses. Les questions ont porté entre autres sur le choix du village de Diondiori, le retard dans le démarrage du Projet et le projet est-il un projet classique qui obéit aux principes d’études de faisabilité avant la mise en œuvre ? Des éléments réponses satisfaisantes ont été données par les responsables du projet.
D’une manière générale, l’ensemble des participants ont été satisfait de l’organisation et de la tenue de ce lancement.

Enfin, vivement qu’au bout des trois moins que des alliances solides soient noués pour un véritable accès des femmes à la terre dans le village de Diondiori voir même dans le cercle de Mopti.

Portfolio